top of page

Ma conscience verte d'écrivaine


Parce que je me sens concernée par cette belle planète qui nous fait vivre, respirer, grandir, je ne peux facilement accepter l'idée d'imprimer mes romans sur papier sans rien faire pour notre belle Dame Nature..

Je pourrai très bien les éditer qu'en format numérique ou ne pas éditer du tout.

Ach so, alors pourquoi écrire ? est-ce que l'écriture existait avant le papier ?

Est-ce que l'industrie du papier a bouleversé la surface des forêts ?

Avons-nous besoin des arbres ?

Si vous avez répondu "oui" trois fois avec votre coeur, alors vous êtes un être avec une âme et comme moi, vous pensez que chacun, à son niveau, peut alléger sa "facture/fracture" de pollution envers elle...


Alors, comme je participe indirectement à cette coupe des arbres pour imprimer mon roman, je me dois - et c'est plus qu'un devoir à mes yeux ! - de réduire les effets collatéraux de mes ouvrages. Je ne veux pas être de celle qui se sert du système et écrabouille la nature sous ses pieds !!!


Ecrire et agir pour la nature, ce n'est pas antinomique

Il n'y a pas de problème aux projets quand on est conscient des solutions ! Encore faut-il les voir ! et moi, je les vois, les solutions, les porteurs d'espoir, les passionnés de la vie et de l'énergie. ils sont partout parce que je décide de les voir et de ne pas m'aveugler! Je fais sauter les barrières !


Là où certains ne verraient qu'une barrière, moi, je vois plus loin, je vois les arbres


J'ai alors décidé de m'investir dans plusieurs actions à visée écologique. Plusieurs projets sont en cours pour planter des arbres, participer à des randonnées "nettoyage" de la nature,...


Des contacts se font (merci Xavier C. pour ce temps de partage, de belle énergie pour les projets à venir par le biais de ton association!) mais chut, faisons silence ! Laissons les graines prendre place dans les nouveaux terreaux et attendons que les idées germent pour se transformer en véritables actions !

Quand les petites pousses sortiront de terre, je vous en dirais plus !



Illustrations :

Photo 1 que j'ai prise lors de l'évènement culturel "le vent en poulpe" du collectif art coef 180, sur une idée originale de Céline Floch, Basien Colin et Franck Ollivry.

Photo 2 que j'ai prise à Carnac.

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
Post: Instagram
bottom of page